La nouvelle collection Printemps / Été 2024 est arrivée ! La nouvelle collection Printemps / Été 2024 est arrivée !

Série 1/6 : Les matériaux et la coupe

Série 1/6 : Les matériaux et la coupe

Je voulais faire cette série de textes pour expliquer un peu comment ça se passe à l’atelier quand je fais la production. Ce qui me tient à cœur quand je fais des choix de matériaux ou de techniques de montage. Pourquoi je fais ces choix. Et aussi pour vous aider à mieux reconnaître un article bien fabriqué. Parce que c’est important pour moi tout ce qui se passe derrière le produit fini. Un design ou un lieu de fabrication ne garantit pas une qualité. C’est dans les gestes posés que tout se décide. Cette série de 6 textes parlera de la portion ''production'' dans le processus.

Passée la période de dessins, d’essais et erreurs et correction de patrons, je dois choisir les matériaux appropriés à chaque modèle. Au fil des ans, j’ai bien sûr trouvé mes incontournables. Les quincailleries en nickel soudées, les cuirs au tannage végétal utilisés pour les poignées et bandoulières et le canevas de coton naturel épais pour les doublures, par exemple, font partis de tous les modèles depuis le début. Chaque cuir et chaque tissu est différent, et même si c’est parfois un défi de trouver exactement les bons matériaux, je ne fais jamais de compromis.

À chaque nouvelle collection, je recherche des cuirs appropriés à la maroquinerie qui vieilliront d’une belle façon. C’est la même chose pour les tissus. Je fouille les boutiques des plus petits commerçants pour dénicher des imprimés différents, qui feront des accessoires uniques. Les textiles d’extérieur et d’ameublement sont mes tissus de prédilection. Ils sont robustes, fabriqués pour supporter la tension et les imprimés sont particulièrement résistants. Puisque je veux trouver la perle rare, la période de recherche peut durer plusieurs semaines.

De retour à l’atelier, chaque pièce est taillée à la main, une à la fois, avec une très grande précision. Le couteau à lame rétractable (Exacto) est mon outil de coupe universel. Les gros défauts du cuir sont contournés et éliminés, ceux moins importants qui ne compromettent pas la qualité du cuir sont positionnés dans une partie cachée des accessoires. Les textiles sont toujours taillés en respectant rigoureusement le droit fil, (le sens du tissu) lui assurant un tombé parfait.

La provenance de tous ces matériaux est très variée. J’aimerais bien qu’ils soient tous produits au Canada mais c’est impossible. Par exemple, les usines de textiles et les tanneries ont pratiquement disparues du pays. Comme je recherche un type de produit très spécifique, je dois me tourner vers l’international. Je fais affaire avec des fournisseurs locaux qui eux, importent de partout dans le monde des matériaux de haute qualité. Les standards environnementaux sont ainsi respectés puisque leurs propres fournisseurs doivent être homologués. Les cuirs italiens et brésiliens et les textiles d’Europe et d’Asie sont mes préférés.

Chaque geste et chaque choix est d’égale importance dans la réalisation. Chaque geste est lié aux gestes précédents et aura une influence sur le résultat final. C’est pourquoi je m’assure à chaque étape qu’elle est réalisée avec soin.

Une fois toutes les pièces taillées (pour une production, ça peut représenter plusieurs jours!) je passe à l'étape des préparations, ce sera le sujet de mon prochain texte!

Pour lire les autres textes:

Partie 2

Partie 3

Partie 4

Partie 5

Partie 6

Retour en haut